MIALES Activités ludiques et éveil sensoriel

Il pleure, que dit-il ? Décoder le langage caché des bébés (Priscilla Dunstan)

Trois cris pour trois besoins différents chez les nouveaux-nés

Les réflexes primitifs, un nouveau regard sur les troubles d'apprentissage

MIEE-M3-2018 - Eveil de l'enfant de moins de 3 ans

Développement de l'enfant par la pédagogie Montessori

Qui était M. Montessori  :   
Née en 1870 à Rome. Fut la première femme diplômée de médecine en Italie. D’abord directrice d’une école pour enfants déficients dont elle défend les droits et la dignité au cours de nombreuses conférences. Plus tard elle ouvre les premières écoles consacrées aux enfants des quartiers pauvres (enfants sans handicaps) : c’est à ce moment là qu’elle met au point sa nouvelle méthode d’enseignement qui acquière rapidement une renommée internationale.

Les grands principes de la méthode Montessori :  
Elle est fondée sur un grand principe qui est le respect de la démarche naturelle de l’enfant. Elle s’appuie sur 2 grandes idées : 

  • L’enfant passe par des périodes sensibles au cours desquelles il est particulièrement réceptif à certains apprentissages ; il peut alors apprendre très rapidement.
  • Chaque enfant progresse à son propre rythme (tous les enfants ne sont pas prêts pour les mêmes apprentissages au même âge, pas période sensible au même âge).

La posture de l'accompagnant en Montessori

Décalogue de l’éducateur selon Maria Montessori

Maria Montessori a créée le décalogue de l’éducateur, qui est l’idéal à atteindre pour le nouvel éducateur. Comme son nom l’indique, il est composé de 10 points reprenant les points essentiels de l’attitude de l’éducateur.

  1. Ne touchez jamais l’enfant sauf s’il vous y invite (d’une manière ou d’une autre).

  2. Ne dites jamais de mal d’un enfant, ni devant lui, ni en son absence.

  3. Concentrez votre effort à renforcer et à aider le développement de ce qui est positif en l’enfant.

  4. Mettez toute votre énergie dans la préparation du milieu, prenez-en soin régulièrement d’une façon méticuleuse. Aidez l’enfant à établir de bonnes relations avec le milieu. Montrez lui l’endroit où le matériel se range et indiquez lui comment il doit s’en servir.

  5. Soyez toujours prête à répondre à l’appel de l’enfant qui a besoin de vous, écoutez et répondez toujours à l’enfant qui a recours à vous.

  6. Respectez l’enfant qui fait une erreur et qui peut, soit sur le moment se corriger lui-même, mais arrêtez fermement et immédiatement tout mauvais usage du matériel et toute action qui met en danger l’enfant, son développement, ou les autres enfants.

  7. Respectez l’enfant qui se repose ou observe les autres travailler, ou réfléchit à ce qu’il a fait ou fera. Ne l’appelez pas et ne le contraignez pas à une autre forme d’activité

  8. Aidez ceux qui cherchent une activité et n’en trouvent pas.

  9. Présentez inlassablement des activités à l’enfant qui les a refusées auparavant ; aidez-le sans cesse à acquérir ce qu’il n’a pas encore et à surmonter ses imperfections, faites tout ceci en animant le milieu avec soin ; en ayant volontairement une attitude réservée, en usant de mots aimables et en étant une présence aimante. Faites que votre présence et votre disponibilité soient ressenties par l’enfant qui cherche, et demeurent cachées à celui qui a déjà trouvé.

  10. Traitez toujours l’enfant avec la plus grande politesse et offrez-lui le meilleur de ce dont vous disposez.

“Le rôle premier de l’éducation est d’agiter la vie, tout en lui laissant la liberté nécessaire à son développement.”

Signature montessori

Maria montessori portrait
Maria montessori

 

María Montessori est l’un des grands esprits du XXème siècle. Elle fut médecin, psychologue, psychiatre, philosophe, anthropologue, biologiste, pédagogue et scientifique. Son bagage était impressionnant. En fait, ce fut la première femme italienne à recevoir un titre professionnel en médecine.

María Montessori a révolutionné le monde de l’éducationSes idées et ses conclusions eurent un grand impact sur la pédagogie du monde entier. Aujourd’hui, beaucoup de ses préceptes sont employés au quotidien, même si ceux qui les utilisent ne savent pas toujours d’où ils viennent.

Dans les phrases de María Montessori, on retrouve un grand nombre d’idées qu’elle a mises en avant sur le thème de l’éducation. Son point de vue était aimant et respectueux vis-à-vis de l’enfant. Elle a donné une valeur très importante au jeu et a attribué une place centrale à l’autonomie. Voici donc quelques-unes de ses affirmations les plus mémorables.

“Le véritable but du mouvement n’est pas de favoriser une meilleure respiration ou nutrition mais de servir toute la vie et l’économie spirituelle et universelle du monde.”

-María Montessori-

Phrases de María Montessori sur l’aide

L’une des phrases de María Montessori dit la chose suivante: “La personne qui est servie, au lieu d’être aidée, est entravée dans le développement de sa propre indépendanceCe concept est le fondement de la dignité de l’homme. L’enfant ne peut pas être servi parce qu’il ne veut pas être important”.

 

Le concept d’aide chez María Montessori avertit toujours des conséquences du manque de discernement entre ce qui constitue un soutien ou non. Faciliter les choses à l’enfant sans qu’il en ait réellement besoin ne sert qu’à le paralyser au lieu de l’aider. Ceci est très bien défini dans une autre de ses phrases: “N’importe quelle aide superflue est un obstacle pour le développement“.

Le sens de l’éducation

María Montessori établit une étroite relation entre l’éducation et la liberté. On enseigne et on apprend pour être plus indépendant et autonome. Pour éviter des manipulations et pour pouvoir agir consciemment, sans pression. C’est pour cela que l’une de ses phrases dit la chose suivante : “Le développement est une impulsion vers une indépendance toujours plus grande ; il s’apparente à la flèche qui, une fois tirée de l’arc, vole tout droit, sûre d’elle et pleine de force”.

Le maître est un guide dans ce processus vers l’autonomie. Il ne peut ni ne doit chercher à ce que ses élèves lui soient subordonnés. Au contraire, son objectif est qu’ils aient de moins en moins besoin de lui et qu’ils deviennent plus indépendants. Ceci est très bien retranscrit dans l’une des belles phrases de María Montessori: “La plus grande marque de réussite d’un professeur est de pouvoir dire: maintenant, les enfants travaillent comme si je n’existais plus”.

L’éducation change tout

María Montessori était convaincue que l’éducation était un facteur clé pour changer le monde. Elle pensait qu’il s’agissait du domaine par excellence pour donner une meilleure direction à l’histoire de l’humanité. L’une des phrases de María Montessori affirme : “Si l’aide et le salut doivent arriver, ce ne peut être qu’à travers les enfants. Car les enfants sont les créateurs de l’humanité”.

 

De la même manière, une autre de ses phrases signale: “L’éducation, dès le début de la vie, pourrait véritablement changer le présent et le futur de la société”. Dans le postulat précédent et dans ce dernier, on souligne la valeur de l’enfant en tant que constructeur de nouvelles réalités. Dans le rôle déterminant de l’éducation et dans le domaine qui rend ces grands changements possibles.

Le physique et le mental

Une bonne partie de la méthode pédagogique de María Montessori cherche à faciliter l’interaction de l’enfant avec sa réalité. Il ne s’agit pas qu’il l’observe mais qu’il entre en contact avec elle, qu’il l’explore et qu’il apprenne de cette expérience. Elle ne voyait pas de division catégorique entre le physique et le mental. Au contraire, elle trouvait que ces deux dimensions étaient parfaitement complémentaires.

Ce précepte est inscrit dans une phrase très juste : “Si nous considérons la vie physique comme différente de la vie mentale, nous brisons le cycle de relations et les actions de l’homme finissent séparées de son cerveau”.

Comment transmettre une éducation à un enfant

Pour María Montessori, l’éducation est un processus intégral. Elle ne sert pas seulement à former des intellectuels mais aussi des personnes. C’est pour cela qu’enseigner ne signifie pas seulement transmettre des connaissances. Il s’agit aussi d’un acte éthique, de respect et d’amour. Elle marque une grande différence entre l’éducation et l’instruction dans la phrase suivante : “Le meilleur enseignement est celui qui se sert de la plus petite quantité de mots nécessaires à la tâche”.

L’une des plus belles phrases de María Montessori transcrit la chose suivante : “Si vous critiquez beaucoup un enfant, il apprendra à juger. Si vous complimentez régulièrement un enfant, il apprendra à estimer”. C’est une appréciation très lucide dans laquelle on voit que, finalement, l’enfant reflétera ce que l’adulte lui offre.

La méthode Montessori est l’une des plus lucides et intelligentes de la pédagogie. Son impact n’a pas de limites. Presque un siècle après son apparition, elle fonctionne encore. Elle se maintient parce qu’elle est le fruit d’une profonde sensibilité et d’une clarté étonnante.

Pour un enfant, la vie entière est une aventure créative qui, parfois, naît de simples gribouillages que les adultes ne comprennent pas. 

Avant de critiquer ce dessin saugrenu, la méthode Montessori nous suggère d’être capables d’offrir le “rayon de soleil” dont tout enfant a besoin pour ensuite lui permettre de continuer son chemin.

Bougeons à la Bougeothèque

Montessori 0-3

Montessori in New Zealand: Young children preparing community lunch

Crèches L'Enfant Roi - Le Grand Nido

reportage sur la micro-crèche Montessori d'Albi

Quel matériel Montessori pour les bébés de 0 à 9 mois ?