MICE21 Comprendre pour mieux accompagner les émotions M FILLIOZAT

Bibliographie Isabelle Filliozat

Lectures pour animer l’Atelier Filliozat Accueil des émotions :

Que se passe-t-il en moi ?, Isabelle Filliozat, éditeurs : Marabout ou JC Lattès

Je t’en veux, je t’aime, Isabelle Filliozat, éditeurs : Marabout ou JC Lattès

Les Cahiers Filliozat, Mes Émotions, Isabelle Filliozat, éditeurs : Nathan

Cultivons la Joie, chez Marabout (anciennement les Chemins de la Joie, éditions JC Lattès)

Lecture complémentaire :

L’intelligence du cœur, Isabelle Filliozat, chez JC Lattès ou Marabout

Les sensations

Les émotions sont dans le corps ! Elles sont associées à des sensations. Préciser nos sensations peut nous aider à identifier l’émotion que nous ressentons. Savoir nommer nos sensations est une compétence essentielle de l’intelligence émotionnelle et va nous aider énormément à identifier les émotions de nos enfants.

Dans notre enfance, les adultes ont si souvent nié nos sensations ou leur ont donné un autre nom, que nous avons souvent perdu la conscience même de nos sensations. Je raconte souvent cette scène dont j’ai été témoin dans la rue il y a des années. Une petite fille qui devait avoir cinq ans arrête sa grand-mère et lui dit « dis mamie, y pique mon pull ». La mamie se tourne vers elle et lui réponds : « Non, il ne pique pas ton pull ». La petite fille a résisté : « si mamie, y pique mon pull ». Et la mamie, fronçant les sourcils et agitant le doigt a rétorqué : « Non, il ne pique pas ton pull ! Et mamie elle est douillette ! ». Que pouvait se dire cette petite fille de cinq ans. Une mamie, c’est plus âgé, plus expérimenté, elle doit avoir raison. Oui, mais y pique mon pull. Mais mamie elle dit qu’il ne pique pas et en plus elle dit qu’elle est douillette ! La petite fille ne peut pas imaginer que la mamie ait un bénéfice existentiel à ce que le pull ne pique pas. Elle ne peut pas se distancier suffisamment et relativiser pour réaliser que même si mamie est douillette, elle ne porte pas le pull et ne peut donc savoir ce qu’elle, petite fille, ressent… Elle en vient donc à cette conclusion « je sens faux ». A dater de ce jour, elle doit sans cesse écouter ce que disent les autres pour savoir ce qu’elle éprouve. Elle est vulnérable aux définitions de ses émotions et sensations par les autres. Elle aura vraisemblablement du mal à choisir entre deux restaurants, Pizza ou chinois ? Je ne sais pas, comme tu veux…

Nous avons donc tout un chemin à parcourir pour retrouver notre identité, nos sensations, notre vécu propre.

 

Les sensations sont = chaud, froid, picotement, tension, oppression, bouche sèche…

La définition est : Une sensation est une information apportée par un capteur (ou récepteur) sensoriel au système nerveux central. C’est le fruit d’un processus physique. Le récepteur est activé par un stimulus et envoie une information chimique et/ou électrique jusqu’au cerveau central. Une sensation dure le temps que dure la stimulation (sauf habituation). La perception est l’arrivée à la conscience de la sensation.